Superposition des couleurs, secrets du batik…

indigosite

Bonjour, bonjour,
aujourd’hui on part en balade dans les incroyables méandres du choix des couleurs d’un batik…Comme c’est une technique de teinture et non d’impression, chaque bain de couleur va se superposer au bain précédent. Il va falloir bien réfléchir à l’ordre des bains et quand poser la cire sur le tissu. Au départ l’observation sera votre meilleur alliée. Regarder des centaines de batik – héhé, trop dur la vie 😉 – et décortiquer les étapes qui ont permis d’obtenir les motifs.

1ere questions : combien y-a -t il de couleurs sur le tissu ?
Ci dessus nous avons un motif composé de 4 couleurs, le blanc, le bleu, le vert et le noir.
La première étape est toujours de tracer à la cire toutes les parties du motif qui seront blanches.

Puis on teinte de la couleur la plus claire à la plus foncé. Pour ce tissu on a d’abord teint le tissu en bleu. Puis on a couvert avec de la cire toutes les parties qui sont bleu sur le tissu final.
Pour obtenir les feuilles vertes, on a teinté le tissu avec une dilution de Jolawe, une coque de fruit indonésienne qui teinte les tissus en jaune. En France on aurait pu utiliser le réséda pour teindre un tissu en jaune.

Comme le tissu est déjà teinté en bleu, lorsque l’on plonge ce tissu dans un bain de teinture jaune, les couleurs se superposent, et le tissu devient vert.
Après avoir effectué les bains de teintures, il faut fixer les molécules des plantes dans le tissu. Pour des couleurs claires on utilise une dilution de pierre d’alun et pour les couleurs sombres on utilise une dilution de fer.
Sur le tissu ici en photo, on a fait 2 bains de fixation en mettant de la cire entre les bains pour couvrir les parties vertes. Le tissu a été fixé avec une dilution de pierre d’alun juste après le bain de Jolawe. Puis on a mis de la cire sur les feuilles vertes. On a à nouveau fixé la teinture avec une dilution au fer pour obtenir le fond noir du motif.
Ce batik est très élaboré, autant par la complexité du motif que par le nombre de couleurs. Il a été réalisé par des artistes Javanais. C’est au sein de leurs studio de création, dans les belles montagnes d’ Imogiri, que j’ai appris à faire des batiks.

Voici un autre de leurs magnifiques motifs :
batiksuperposition
Allez un p’tit quiz… Comment est ce que ce motif a été réalisé ??
Belle semaine 🙂
Rosa

 

- -

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *