Rajasthani Top

_DSC9626

Me voilà en direct de l’Indonésie…hihi…ben non… Le cœur y est mais mon corps tout entier est plongé dans une autre culture. Je fais ma mue du voyage. J’ai laissé ma carapace française à Lyon. Je me remplis d’un autre rythme, d’une autre norme. Je fais du scooter en tongues, je me lève tôt pour profiter des rares heures sans chaleurs, je mange des fruits tous plus fous les uns que les autres. Je ne bois plus d’alcool et je parle anglais.

Je suis partie mais vous pouvez toujours trouver un bout d’aventure à la boutique Folies Douces où mes créations de l’été à base de saree vous attendent pour sublimer votre belle peau toute bronzée !
Voilà 2 modèles tout frais et tout légers pour le mois d’aoùt, réaliser dans des saree rapportés du Rajasthan. Pour célébrer les voyages, j’ai envie de vous raconter l’histoire de ces beaux saree du Rajasthan…les racines de la mode indienne en quelque sorte.

5. tees rajastan C

Comme un arbre dont les feuilles changent de couleurs à chaque saison, les saree sont tantôt fluides, tantôt apprêtées suivant d’où vient le soleil de la mode. Tandis que son apparence varie suivant les saisons, les racines, elles, sont solides et séculaires. Elles supportent et font vivre cette danse de teintes et de matières. Elles viennent du temps où l’Homme vivait au même rythme que la nature. Où il n’était pas amplifié par la technologie. C’était le temps des traditions.

Traditions textiles donc. Traditions que j’ai découvertes au Rajasthan mais qui se pratiquent aux 4 coins du monde puisque la terre est ronde et que j’aime à croire que nous sommes tous une partie d’un tout : l’humanité. Ainsi rassemblés par notre condition d’être humain, les mêmes idées éclosent aux mêmes périodes au sein de peuples éloignées de milliers de km.

tees rajastan1

Les 2 modèles de top que je vous présente aujourd’hui sont réalisés suivant la technique du « tie and dye », appelée aussi « shibori » au Japon. Imaginez que chaque petit pois blanc est le résultat d’un nouage très serré (tie) qui a empêché la teinture (dye) de s’introduire dans le tissu.

Dès que je rentre je vous fais quelques photos des tissus encore noués pour illustrer mes propos.
D’ici là je vous souhaite un très bel été.
A tout bientôt.

Rosalie, votre créatrice globetrotteuse

photographe: Wilfried Leproust
mannequin: Christelle Picot
maquilleuse: Adélie Butin
chapeau: Arrêt Déco
décor: Péniche Balthazar

- -

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *